Discussion:
[Cancérologie] Cas clinique
(trop ancien pour répondre)
#6
2003-07-19 14:26:37 UTC
Permalink
Ce cas a déjà été posté le 13.6.03
sue le fil " acide urique "
----------------------------------


Patient 70 ans, hospitalisé pour bilan
d'une hémiplégie d'apparition brutale
lors d'un séjour à l'étranger. Régressive.
Scanner.
Métastases cérébrales.
Cancer primitif : poumon (non à petites cellules)
Gros fumeur.
Bilan : localisations multiples
dont métas cutanées d'évolution rapide.

Récupération de l'hémiplégie particulièrement spectaculaire.
Le patient fait tous les matins le tour de l'hôpital...
...en roller !!!

Proposition thérapeutique
Irradiation cérébrale (30-10-3)
puis chimiothérapie.

Progression très inflammatoire, très douloureuse
des métastases cutanées lors de l'irradiation.

Chimiothérapie
Cis-platine + Navelbine.

4 jours après le retour à domicile,
la famille appelle dans le service.
Apparition de vomissements massifs.
Il est préconisé un anti-émétique de la
classe setron (genre Zophren ou Kytril).
Les vomissements bien qu'atténués continuent,
une obnubilation progressive s'installe.
3 jours après, premier bilan post-cure.
Créatinine 700
Hospitalisation immédiate.
Phosphore 5
Potassium normal (curieusement)

Cela va mal. Très mal.
Insuffisance rénale gravissime dont l'origine causale est selon
l'interne de spécialité (DES médecine interne 3e ou 4e année)
en 1 :
. toxicité due au CDDP, en principe irréversible.
en 2 :
. secondaire à une septicémie/bactériémie
(pics fébriles intermittents, blancs élevés depuis un moment)
en 3 :
. ??? (de principe et après suggestion du résident
mais aucun argument retenu)
La Chef de Clinique est d'accord pour 1.
La PH est d'accord pour 1.
Il n'y a rien à faire. Pas de greffe envisageable.
Seule possibilité : on laisse mourir.
Le patient est comateux. Il ne souffre pas.


Le résident qui avait suivi le patient
lors de l'hospitalisation pour bilan
et lors des séances de radiothérapie apprend cela.
Interroge la femme du patient puis
examine celui-ci rapidement.

Qu'avait-il suggéré à l'interne
de rajouter comme examen ?
Quel diagnostic évoque-t-il ?
Quel traitement serait possible ?
Quelle suite évolutive probable ?



Facile ! Vous avez le début de la réponse dans le titre.
(était acide urique !)
Le résident a fait cliniquement un diagnostic "impossible".
Ce cas de figure n'arrive jamais (ou presque...)
dans les K du poumon.
Pourtant...
Et la suite est particulièrement instructive.

------
Réponse sur le message suivant.


r#6
pédagogique
#6
2003-07-19 14:28:43 UTC
Permalink
[Cancérologie] Cas clinique (suite #1)

. Qu'avait-il suggéré à l'interne
de rajouter comme examen ?

le dosage de l'acide urique.


. Quel diagnostic évoque-t-il ?

un syndrome de lyse tumorale


. Quel traitement serait possible ?

quelques dialyses rénales


. Quelle suite évolutive probable ?

un syndrome de lyse tumorale après chimiothérapie
signe une réponse thérapeutique.
Si le patient survit après la dialyse (...) et en fonction
de la fonction rénale résultante, une chimiothérapie
avec de plus faibles posologies (a priori) et une surveillance
hospitalière accrue peut donner des résultats intéressants.
Guérison possible ?


r#6
à suivre...
#6
2003-07-19 14:30:48 UTC
Permalink
[Cancérologie] Cas clinique (suite #2)


. Le résident a fait cliniquement un diagnostic "impossible".

La femme du malade interrogée par le résident signale que les
métastases cutanées, extrêmement inflammatoires et douloureuses
pendant la radiothérapie [prescription de Skénan (morphinique)]
avaient régressé spectaculairement juste après la première cure de
chimiothérapie (CDDP - Navelbine)
Un examen clinique élémentaire a confirmé ceci,
d'autant plus facilement que sur le cahier d'observation
étaient notés les localisations et les diamètres successifs
des métastases cutanées.

Les localisations internes ont du très probablement subir le même sort
"funeste" et l'explication de l'insuffisance rénale est toute trouvée
: syndrome de lyse tumorale. C'est-à-dire que la destruction
cellulaire secondaire à la chimiothérapie est tellement massive que
des débris protéiques (en particulier mais pas seulement) se
retrouvent en trop grande quantité dans le sang par rapport aux
possibilités d'élimination rénales et le rein se bloque sous une forme
aigue. (ici créatinine 700).

Patience : la preuve biologique arrive.

Diagnostic "impossible" parce qu'un syndrome de lyse tumorale
s'il est relativement courant dans les lymphomes après une traitement
comportant des corticoïdes n'arrive "jamais" dans les K du poumon.
En tout cas personne dans le service n'en avait jamais vu.

Comme quoi la clinique !

Un raisonnement statistique, qu'affectionnent tant certains (...)
ici ou ailleurs, n'avait aucune chance.


. Ce cas de figure n'arrive jamais (ou presque...)
dans les K du poumon. Pourtant...
Et la suite est particulièrement instructive.

L'interne de spécialité avertie par le résident qu'un dosage
d'acide urique serait particulièrement utile ne le demande pas.
Une heure plus tard, et après sa petite enquête clinique, le résident
revient à la charge. Les prélèvements sanguins sont partis.
Il suffit d'appeler la biochimie pour ajouter cet examen
suggère le résident. Ce qui n'est pas fait.
Le résident est de garde cette nuit-là à l'hôpital.
Il redemande un bilan prélevé à 6 heures du matin.

Résultat à 8 heures : acide urique 1200 (Oh !)

Avant d'aller petit déjeuner en salle de garde,
le résident passe à l'unité de dialyse pour présenter le cas.
Pas de problème diagnostique.
Une épuration extra-rénale est possible dès midi.


à suivre...


Le néphrologue et le cancérologue qui interviennent ici
habituellement peuvent donner leur avis.


r#6
XavierD
2003-07-19 17:16:14 UTC
Permalink
Post by #6
. Le résident a fait cliniquement un diagnostic "impossible".
Le néphrologue et le cancérologue qui interviennent ici
habituellement peuvent donner leur avis.
T'es le meilleur.
--
XD j'ai bon ?
#6
2003-07-19 21:53:40 UTC
Permalink
Post by XavierD
Post by #6
Le néphrologue et le cancérologue qui interviennent ici
habituellement peuvent donner leur avis.
[...]
Post by XavierD
XD j'ai bon ?
#on #on et #on !

Le cas clinique est pourtant fort instructif, mais l'appel à en
discuter tombe un peu à plat si le seul cancérologue déclaré
sur ce forum est trop "crevé" pour que son avis puisse véritablement
être pris en compte.

Pour rappel, quelques-unes des toutes dernières interventions.
de Xavier D. (citées in extenso)
Post by XavierD
Lapsus ?
Meadow ?
Tu nous saoules.
Y a même la voix !
Serber, notes!
Même citées hors contexte, ces interventions ont un point commun,
leur brièveté, leur côté "private joke" sinon "ésotéricorthographique"
en assez sérieux contraste avec l'antériorité du confrère.

La dernière pourrait-elle servir d'auto-diagnostic ?
Post by XavierD
Charabia, incompréhensible.
Même pas sûr.

Certains proposaient sur un fil voisin quelques critères
à utiliser pour recommander un médecin ou un confrère.

J'en rajouterai un .

" On me dit qu'il est pas mauvais, mais attendez qu'il parte
et revienne de vacances parce qu'en ce moment il est pas
terrible-terrible. "

Oui c'est ça. Des vacances pour notre cancérologue !

Quand il reviendra, le si actif Xavier D.
(dans son syndicat de CCA tout au moins),
pourra nous donner son avis sur le syndrome
de lyse tumorale et si les cas qu'il a rencontré
ont été aussi dramatiques que celui rapporté ici.


r#6
compréhensif et confraternel.
Un truc. Quand vous êtes fatigué prenez
un pseudo. Hop ! Les pros qui en ont encore
sous la semelle vous prennent pour un patient
qui a besoin d'aide et vous donnent plein de
conseils gratuits pour aller mieux. Tout bénef'.
Et puis ça évite de faire croire que le
burn-out n'épargne pas les médecins. ;-<
--
" Je ne connais rien de plus drôle
qu'un médecin qui ne meurt pas de vieillesse "
- Voltaire -
XavierD
2003-07-20 15:30:59 UTC
Permalink
Post by #6
Le cas clinique est pourtant fort instructif, mais l'appel à en
discuter tombe un peu à plat si le seul cancérologue déclaré
sur ce forum est trop "crevé" pour que son avis puisse véritablement
être pris en compte.
C'est pas faux.
Post by #6
Oui c'est ça. Des vacances pour notre cancérologue !
Toujours dans le juste.
Post by #6
Quand il reviendra, le si actif Xavier D.
(dans son syndicat de CCA tout au moins),
La par contre tes info datent un peu, les pages web ne se renouvellent
pas assez vite ...
C'est vrai que je suis fatigué-fatigué si t'es aussi malin trouve
pourquoi ... (in privat)
Post by #6
Et puis ça évite de faire croire que le
burn-out n'épargne pas les médecins. ;-<
MDR !!
Franchement, sinon je ne t'aurais pas répondu.
--
XD
#6
2003-07-22 10:56:51 UTC
Permalink
Post by XavierD
C'est vrai que je suis fatigué-fatigué si t'es aussi malin trouve
pourquoi ... (in privatE)
Parce que
. la direction de l'hôpital a fermé la moitié des lits
du service de cancéro (très bon moyen pour faire des économies
pharmaceutiques) ;
. tu passes ton temps à essayer de trouver des lits pour hospitaliser
les cas critiques ;
. tu passe ton temps au téléphone avec les MT de tes patients qui font
des complications ;
. tu dois tout faire ou presque en HDJ ;
. tes propres consultations ont explosé (parce que la moitié de tes
collègues sont en vacances) ;
. etc.
Post by XavierD
XD> Tout est vrai, comme chaque année, mais cette année
XD> c'est encore pire une conjonction d'événement on dira ...
r#6> Puis-je mettre cet élément de réponse sur fbm ?
r#6> C'est assez édifiant...
XD> Évidemment.
Et bien sûr, la situation ne va pas aller en s'arrangeant :
. du fait du déficit des cancérologues formés ;
. du fait des traitements toujours plus coûteux substitués par
les industriels pharmaceutiques pour des bénéfices thérapeutiques
somme toute assez mineurs (par ex : explosion du coût des chimios
pour les K du sein en moins de 10 ans). D'où la tendance "légitime"
des hôpitaux d'essayer de rogner sur ce poste budgétaire en
inflation grave. Et ce n'est pas le GLIVEC qui va arranger
les choses ;
. du fait que beaucoup de facultés de médecine ont exclus les stages
en cancérologie comme semestres validants pour le résidanat
(à la demande des syndicats de résidents eux-mêmes).
La prise en charge en ville des complications gérables, des effets
secondaires des chimios, des renutritions et des pb de douleur ne va
guère aller en s'améliorant (AMHA).


Si mettre en place des nouvelles politiques de santé c'est prétendre
gouverner, et bien c'est la faillite absolue au moins sur ce plan.
Gouverner = prévoir dit-on.

Et je ne vois pas comment ceux qui sont responsables de cette
situation et qui tiennent aujourd'hui en main les rênes du plan cancer
et du futur Institut National du Cancer vont pouvoir changer quelque
chose sans une réforme profonde des mentalités.
Comment pourraient-ils admettre qu'il se sont trompés et qu'il leur
faut passer la main ? Hein ? Oui ! comment ?

...un charter pour l'ASCO (messe annuelle des cancérologues )
qui se fait prendre pour cible par un missile expérimental
de l'U.S. Air Forc... heu non, d'un groupe dormant d'al-qaeda...

Même pas drôle. :-<


r#6
Be seeing you !

Philippe Vigeral
2003-07-19 21:43:06 UTC
Permalink
Post by XavierD
T'es le meilleur.
Mais à qui parles-tu donc ?
--
PhV
Oxygene2002
2003-07-20 06:18:14 UTC
Permalink
La France possède une arme de destruction massive qui contient les
ingrédients chimiques suivants :
POLONIUM 210 métal radioactif
CADMIUM utilisé dans les piles et les batteries de voiture
TOLUIDINE
AMINOBIPHENIL
NAPHTYLAMINE cancérigène
BENZOPYRENE
BENZENE
NICKEL
AMMONIAQUE détergent, utilisé dans les engrais, dans les expolsifs
FORMALDEHYDE utilisé pour la fabrication industrielle de résines
PHENOL désinfectant
TOLUENE solvant industriel
ACIDE ACETIQUE solvant, utilisé pour la fabrication d'armes chimiques,
employé dans les chambres à gaz
ACROLEINE agent irritant
MONOXYDE DE CARBONE gaz d'échappement
ACETONE décapant et dissolvant
ACIDE CYANHYDRIQUE utilisé poue les armes chimiques
Cette arme chimique s'appelle LE TABAC !

En France, 8000 personnes meurent chaque année d’un accident de la route et
60000 à cause du tabac, soit 7,5 fois plus.
Sources :
Quid 2002 chapitre "Agriculture" section "Tabac",
paragraphe intitulé "Tabagisme passif en France",
p.1504 - 1re colonne.
Femme Actuelle n°944 du 28 octobre au 3 novembre 2002, article "Femmes et
tabac, un couple maudit" p.83
Le Cahier du Citoyen - Classe de 5e - Hachette Education
chapitre 20 " Prendre soin de sa santé " p.41
Ca m'intéresse n°222, août 1999,
article intitulé "Que pouvons-nous manger sans crainte?"
p.22 - 1re colonne.

Cela fait 86 fois plus de morts que le SIDA.
Vu que nous sommes 60 millions, cela fait 1 Français sur 1000.
Vu qu'à Marseille intra muros (sans l'agglomération) il y a 808000 habitants,
cela fait 808 Marseillais qui meurent chaque année à cause du tabac, soit une
moyenne de 16 morts par semaine à l'intérieur de cette seule ville ! C'EST
AFFREUX !

8 morts par semaine à Lyon intra muros
4 morts par semaine à Rennes intra muros
5 morts par semaine à Nantes intra muros
3 morts 1/2 par semaine à Lille intra muros
7 morts par semaine à Nice intra muros
4 morts par semaine à Bordeaux intra muros
5 morts par semaine à Strasbourg intra muros
3 morts 1/2 par semaine à Reims intra muros
4 morts par semaine au Havre intra muros
7 morts par semaine à Toulouse intra muros
41 morts par semaine à Paris intra muros
4 morts par semaine à Montpellier intra muros

En 1997, le Ministère de la Santé avait diffusé sur les écrans de
télévision une excellente campagne de sensibilisation où on voyait un jeune
homme toussant à cause du tabac puis crachant ses poumons, et aussitôt un
chien se précipita pour dévorer les poumons tombés à terre.

En octobre 2002, la Faculté de Droit de Montpellier a pris une excellente
initiative: faire appel à un vigile pour sanctionner les fumeurs qui se
permettent d'empoisonner les lieux publics avec la fumée de leurs cigarettes.
AMIS NON-FUMEURS, SACHEZ QUE VOUS RISQUEZ DE MOURIR PARCE QUE DES FUMEURS
ILLETTRES, SANS EDUCATION OU SANS CERVELLE FUMENT A COTE DE VOUS. Pami les
60000 morts à cause du tabac, 3500 le sont parce qu'il respirent la fumée des
autres.
Vous êtes donc invités à faire une lettre de réclamation selon le modèle
ci-dessous chaque fois que vous êtes dans un local collectif où la loi
d'interdiction de fumer n'est pas respectée, et à l'envoyer soit au
commissariat de police, soit à la gendarmerie ainsi qu'à la Direction
Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales dont vous trouverez
l'adresse sur www.pagesjaunes.fr

Objet : respect du décret N°92-478 du 29 mai 1992 fixant les conditions
d'application de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif.

Messieurs,
J'ai l'honneur de vous exposer ce qui suit :
(relatez ici ce que vous avez observé dans le restaurant, l'hôpital,
l'école, l'ascenseur, le train, le bus ou le centre commercial, la date et
l'heure de votre passage, l'absence de zone non-fumeur et, s'il y a lieu, le
comportement du patron ou du maître d'hôtel)
Je vous demande donc de bien vouloir ordonner une requête et me tenir
informé(e) des suites de ma réclamation.
Dans cette attente, je vous prie d'agréer, Messieurs, l'expression de mes
sincères salutations.

Signature

Vous pouvez aussi appeler le numéro de téléphone rouge, le 0058, afin de
prévenir les forces de l'ordre de cette infraction à la loi.

En mars 2003, Jacques Chirac a pris 71 mesures afin de préserver les jeunes du
danger du tabagisme, et il veillera à une stricte application de la loi Evin.
Comme pour les excès de vitesse sur la route, le non respect de la loi Evin
entraîne des amendes pouvant aller de 76€ à 198€. Et pour cause, le tabac
est un danger public, il provoque de l'asthme, de l'artérite, des maladies
cardio-vasculaires, de la dégénérescence maculaire, des cancers du poumon,
des bronches, de la trachée, de l'œsophage, de la vessie et du pancréas.

Si vous voulez aller dans un restaurant pour savourer le fumet des plats sans
être importunés par la fumée des fumeurs, consultez la liste des restaurants
non-fumeur sur le site http://www.smokefreeworld.com/france.shtml.

Si vous habitez Paris, allez sur le site :
http://www.droit-air-pur.com/restoparis.htm

Un restaurant qui a un simple espace non-fumeur est comparable à une piscine
avec un bassin séparé en deux parties par des bouées, l'une où les
baigneurs peuvent uriner, et l'autre où est interdit d'uriner mais où on
risque de boire la tasse. Fumer dans un lieu public est aussi grave qu'uriner
dans une piscine. Un enfant qui respire la fumée de ses parents souffre en
silence sans son consentement.

60000 morts par an, cela fait 170 morts par jour, donc s'il vous a fallu 9
minutes pour lire ce courrier, sachez qu'une personne est morte du tabac en
France pendant ce temps.
Faites suivre ce courrier et affichez-le sur votre lieu de travail.
G
2003-07-20 07:04:14 UTC
Permalink
Bonjour,
Post by Oxygene2002
La France possède une arme de destruction massive qui contient les
Cette publicité m' a toujours amusé, non pas par sa destination, mais
parcequ'elle n'est PAS crédible, donc va à contresens de sa signification
!!!
Post by Oxygene2002
POLONIUM 210 métal radioactif
CADMIUM utilisé dans les piles et les batteries de voiture
NICKEL
Faut pas oublier le mercure et le plomb qui sont aussi dans les publicités.

Maintenant, sachant que :
- rien ne se perd rien ne se crée et tout se transforme...
- la culture du tabac est une culture comme celle du mais ou des laitues, ou
de la pomme de terre, il n'y a pas de différences, terrain, façons
culturales, etc...
- La cigarette est majoritairement composée de papier et tabac, les deux
étant des produits d'origine végétale.
- Les études s'alarment sur la présence de métaux lourds dans le tabac (
donc des feuilles de plantes).
- Certaines autres substances "cancérigènes de la cigarette" (organiques
cette fois) sont des résidus de produits phytosanitaires utilisés sur TOUTES
les cultures.

Si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi il y aurait du "polonium" ou du
"mercure" dans les cigarettes, mais pas dans les tomates ( une autre
solanacée), ou pomme de terre ( encore une autre) je crois qu'il serait
nobélisable pour la découverte de principes de physique nucléaire spontanée.

Pour le reste concernant le tabac, je suis d'accord. Mais qu'ils arrêtent de
dire n'importe quoi, même pour impressionnel le public !

Gégé
caprinew
2003-07-20 15:45:48 UTC
Permalink
Post by G
Post by G
Bonjour,
Post by Oxygene2002
La France possède une arme de destruction massive qui contient les
Cette publicité m' a toujours amusé, non pas par sa destination, mais
parcequ'elle n'est PAS crédible, donc va à contresens de sa signification
!!!
Post by Oxygene2002
POLONIUM 210 métal radioactif
CADMIUM utilisé dans les piles et les batteries de voiture
NICKEL
Faut pas oublier le mercure et le plomb qui sont aussi dans les
publicités.
Post by G
- rien ne se perd rien ne se crée et tout se transforme...
- la culture du tabac est une culture comme celle du mais ou des laitues,
ou
Post by G
de la pomme de terre, il n'y a pas de différences, terrain, façons
culturales, etc...
- La cigarette est majoritairement composée de papier et tabac, les deux
étant des produits d'origine végétale.
- Les études s'alarment sur la présence de métaux lourds dans le tabac (
donc des feuilles de plantes).
- Certaines autres substances "cancérigènes de la cigarette" (organiques
cette fois) sont des résidus de produits phytosanitaires utilisés sur
TOUTES
Post by G
les cultures.
Si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi il y aurait du "polonium" ou du
"mercure" dans les cigarettes, mais pas dans les tomates ( une autre
solanacée), ou pomme de terre ( encore une autre) je crois qu'il serait
nobélisable pour la découverte de principes de physique nucléaire
spontanée.
Post by G
Pour le reste concernant le tabac, je suis d'accord. Mais qu'ils arrêtent
de
Post by G
dire n'importe quoi, même pour impressionnel le public !
y'a des substances ajoutées pour augmenter le gout ou la dépendance
(ammoniac), mais c'est clair que pour les métaux lourds, c'est surtout du
fait de leur présence dans l'atmosphère et les produits phytos (différents
quand meme, je l'espère, selon que tu cultives patate ou tabac...) qui en
sont responsables...
http://www.oxygeneve.ch/fr/doc/dossier/20030504.shtml
Bixente
2003-07-20 19:54:10 UTC
Permalink
M'en fous ; j'habite pas Marseille.


Bixente
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...